Beijing (Pékin)

Capitale historique, administrative et culturelle de la Chine, mais second centre économique du pays (après Shanghai), Pékin, en tant que division administrative, compte 14 millions d’habitants, la population de la ville elle-même étant évaluée à 11,5 millions.

Fondée par les Yuan (Mongols), Pékin s’organise autour de la Cité Interdite, ancien Palais des Empereurs Ming et Qing (Mandchous). La municipalité, qui couvre une superficie comparable à celle de la Belgique, s’étend jusqu’à la Grande Muraille (60 km). Proche de la steppe, Pékin en est séparée par une barrière de montagnes au nord et à l’ouest.

Une large autoroute mène à Tianjin, grand port industriel à une centaine de kilomètres au sud-est. Ces deux municipalités sont géographiquement entourées par la province de Hebei.

Les principales industries (aciéries, automobiles, textiles…) se trouvent dans la banlieue ouest. Pékin est également un important centre commercial et de communication doté de nombreuses universités et centres de recherche.

Dans la perspective des Jeux Olympiques de 2008, Pékin s’attaque aux principaux défis auxquels elle est confrontée : l’explosion du trafic automobile, la pollution atmosphérique, la nécessité de protéger son patrimoine architectural (notamment les « hutongs »).

Les quatre saisons à Pékin :
un printemps de mars à avril venteux,
un été de mai à août où les pluies peuvent être abondantes en juillet-août (600 mm d’eau par an) et la chaleur très forte,
un automne très agréable de septembre à la mi-novembre,
un hiver très sec et très froid.
Température maximale : 37 Température minimale : – 20°

Canton

La capitale du Guangdong (sud-est) est la porte d’entrée méridionale de la Chine, non loin de Hong Kong. Les Cantonais tiennent à leur « spécificité ».
Depuis quelques années, la province du Guangdong est devenue le centre manufacturier de la Chine continentale. Avec retard par rapport à Shangai, Canton (7 millions d’habitants) vit une explosion économique sans précédent et attire près de la moitié des investissements directs étrangers destinés à la Chine. C’est aujourd’hui la troisième métropole économique du pays.

Canton est jumelée avec la ville de Lyon.

Chengdu

La capitale de la province du Sichuan (centre sud), à la fois cité industrielle et universitaire, compte 10 millions d’habitants. Cité ancienne, puisque construite en 316 avant J-C, Chengdu est à la fois une ville pittoresque et une nouvelle ville industrielle.

Une voie express relie Chengdu à Chongqing et une voie routière la relie au Tibet.

Chengdu est jumelée avec la ville de Montpellier.

Chongqing

Au centre du pays, cette municipalité autonome située sur les rives du Yangtze, compte quelque 30 millions d’habitants dont la moitié environ dans l’agglomération même.

Chongqing est jumelée avec la ville de Toulouse.

Shanghai

Près de l’embouchure du Yangzijiang, Shanghai est à la fois le premier port de la Chine et le principal centre financier et industriel (textile, métallurgie, raffinerie de pétrole, construction navale, automobile…). Cette ville autonome de 20 millions d’habitants bénéficie depuis 1991 de la politique d’ouverture et de réformes qui lui a valu une croissance à deux chiffres ininterrompue depuis lors. Depuis presque 25 ans, le développement rapide de l’activité économique, grâce à l’augmentation de la production industrielle et aux investissements étrangers, a entraîné une importante poussée démographique et un changement du paysage urbain.

Le climat est agréable en automne et au printemps. La chaleur de l’été (températures souvent supérieures à 37°) est particulièrement éprouvante du début juillet à la fin août.

Tianjin

La municipalité autonome de Tianjin (10 millions d’habitants) est le débouché maritime de Pékin, à une centaine de kilomètres au sud-est de la capitale, en même temps qu’un important centre industriel.

Wuhan

Capitale de la province du Hubei, cette cité de 8 millions d’habitants bâtie sur les rives du fleuve Yang Tse, est formée de trois villes : Hankou (ville commerçante), Wuchang (ville universitaire) et Hanyang (ville industrielle).

Son activité économique s’oriente depuis quelques années vers les nouvelles technologies (fibres optiques en particulier). De nombreux constructeurs automobiles étrangers y sont implantés (dont PSA et Renault). Son institut de recherche biologique est par ailleurs mondialement reconnu. On dénombre à Wuhan une cinquantaine d’universités.

Wuhan est jumelée avec la ville de Bordeaux.

Autres villes

Shenyang, (ancienne Moukden), capitale historique de la Mandchourie (6,8 millions d’habitants).

Xi’An, ancienne capitale, sous le nom de Chang An, des dynasties Qin (tombeau de l’empereur Qin Shi Huangdi) Han et Tang. Nombreux musulmans (6,9 millions d’habitants).

Nankin, « capitale du Sud » (5,3 millions d’habitants).

Lhassa, capitale du Tibet, à près de 4000 m d’altitude, palais du Dalaï Lama (Potala).

Régions administratives spéciales

Hong Kong : située dans le sud du pays, à l’est de l’embouchure du Xijiang, la région administrative spéciale de Hong Kong s’étend sur une faible superficie : 1045 km². Le site se structure autour d’un chapelet d’îles et d’un secteur continental au nord.

La densité de population est une des plus élevée au monde avec près de 6000 habitants au km². La ville doit aujourd’hui faire face à un grave problème de surpopulation (estimée à 6,7 millions).

La richesse et la diversité de son tissu économique lui permettent d’être considérée comme une des mégapoles les plus dynamiques au monde.

Macao : le territoire de Macao est constitué d’une presqu’île montagneuse à l’embouchure du Xijiang. Située à quelques kilomètres de Hong Kong, Macao est aussi une région administrative spéciale depuis sa rétrocession en 1999. La ville est pourtant moins peuplée que cette dernière avec seulement 410.000 habitants mais subit les mêmes maux avec une densité de 25.625 habitants au km². Le tissu économique est principalement tourné vers la pêche, l’industrie textile et électronique.